CHEMIEXTRA_LOGO_16

Offizielles Organ des Schweizerischen Chemie- und Pharmaberufe Verbandes

Lorsque l’effet est plus important que la substance

(21.09.2020) Il s’agit parfois d’une seule impureté non identifiée et parfois d’un groupe entier de substances inconnues – représentent- telles un danger potentiel? La chromatographie sur couche mince (CCM) peut fournir très rapidement des informations décisives.


07.09.2020_cx_news1

L’analyse non ciblée par chromatographie sur couche mince peut fournir des informations sur les effets hormonaux de substances inconnues dans un échantillon avant même que ces substances n’aient été identifiées. Photo: Michael Hils, BfG



L’effet potentiel des substances est souvent plus important que leur propre identité. La question suivante peut par exemple se poser: un aliment, un médicament récemment importé ou un échantillon d’eaux usées contiennent-ils des composants à effet œstrogénique? La première étape consiste à effectuer une séparation par chromatographie CCM puis à apporter au chromatogramme des cellules de levure spécialement équipées; ensuite, il est nécessaire de rendre les œstrogènes visibles à l’aide d’un fluorogène approprié.


Les taches correspondantes peuvent alors être supprimées; les substances concernées sont ensuite identifiées dans le spectromètre de masse. Cependant, les informations primaires sur la présence ou l’absence de substances hormonales actives peut être plus importante que cette identification finale. L’impact de l’analyse par chromatographie CCM devrait augmenter considérablement dans un avenir proche.


Communiqué Ilmac Lausanne


www.ilmac.ch/ilmaclausanne

Zurück